Presse & témoignages

PRESSE

LE PATRIMOINE
n°48, Printemps 2017

SOINS CADRES
vol 26, n°101, 2017

TRAIT D’UNION
n°151, hivers 2016

HOSPIMEDIA
02 août 2016

PRIX NATIONAL BOIS
tome 5, septembre 2016

TECHNIQUE HOSPITALIÈRE
n°760, novembre 2016

TÉMOIGNAGES

Une quantité considérable de témoignages est laissée dans le lieu à l’abri des regards.  Les messages proviennent tout autant du personnel hospitalier, que des patients que des accompagnants visiteurs. Les types d’expressions sont aussi variés que la singularité de chacun des visiteurs (remerciement, message d’espoir mais aussi de désespoir, poème, témoignage de mieux-être et de bien-être dans le lieu, dessin, etc.).

« L’idée initiale était de porter une réflexion sur les ambiances hospitalières des nouveaux bâtiments de Purpan dans l’objectif de créer un environnement propice à la prise en charge des soins, en atténuation la froideur des structures impersonnelles et techniques des lieux de soins. Le projet d’espace de Ressourcement a finalement concentré toutes les réflexions, à travers un lieu innovant situé dans le nouvel hôpital des urgences et de la réanimation. D’un espace polycultuel, nous sommes parvenus avec Anaëlle Bouthier, à proposer un Espace de Ressourcement neutre et respectueux des principes de laïcité, utile aux patients comme aux personnels. Les choix plastiques judicieux et subtils, avec notamment le bois et la lumière, les dispositifs d’accompagnement de lecture et d’écriture, les modalités de fonctionnement avec un accès permanent, ont permis de rendre le lieu unique, apprécié et respecté. La réalisation exceptionnelle de ce projet a recueilli l’adhésion des patients, des visiteurs et des personnels. S’affranchissant des contraintes techniques en lien avec les architectes et les entreprises en charge de la construction du nouveau bâtiment, l’espace de ressourcement est créé et l’ambiance est là : les douleurs et les peines, le stress et les difficultés, les angoisses et les peurs, sont enveloppés et atténués. Le lieu permet ainsi la réunion entre le corps et l’esprit et ouvre sur une spiritualité bienveillante : un souffle de vie.
Les choix plastiques judicieux et subtils de l’Espace avec notamment le bois et la lumière, les dispositifs d’accompagnement de lecture et écriture, les modalités de fonctionnement avec un accès permanent, ont permis de rendre le lieu unique, particulier, apprécié et respecté. »

Hugues FERRAND

Directeur du Site Hospitalier de Purpan, CHU de Toulouse

« L’espace de ressourcement est une bulle enveloppante. C’est un lieu accueillant, paisible, silencieux, hors des stimulations sonores et visuelles habituelles, un repère où le lâcher-prise est possible, encouragé même par le bain tamisé des lumières et des surfaces douces. Dès le sas d’entrée, on comprend qu’on change d’environnement. Une porte coulissante d’une esthétique épurée crée un lieu clos. Paradoxalement, cet espace intime semble s’ouvrir, comme si l’on était en quelque sorte dedans-dehors. Les frontières avec l’extérieur semble poreuses. Il faut avoir identifié une première fois ce refuge, puis on n’a plus le sentiment d’être à l’intérieur d’un hôpital. On pourrait s’imaginer partout ailleurs, dans un lieu situé dans la ville elle-même. Rien ne rappelle l’hôpital. Comme un en-dehors qui n’est plus source de craintes. Un espace d’évasion. Un voyage immobile. Sans effort, sans rien faire d’autre que rester assis sur les bancs aux lignes courbes, on se prend à rêver, puis insensiblement à méditer. Des hauteurs différentes permettent même de se retrouver comme en génuflexion, mais sans douleur ! L’ambiance rappelle celle d’un monastère. Cela crée une atmosphère parfois mystique, mais sans Dieu, sans symboles religieux, accessible à tous. Une mystique laïque ? Un retour aux sources, sur soi ?
Autre dimension remarquable, l’invitation au calme est permanente, et c’est sans précédent puisque le lieu est accessible 24 heures sur 24 ! Accessible pour un mieux-être, pour être mieux. À titre personnel, cet espace est bien une ressource supplémentaire pour mon bien-être. Mais cette fonction apaisante pourrait aussi, à mon sens, trouver d’autres applications. Pour les professionnels, qui peuvent profiter d’un lieu « hors les murs », accessible immédiatement pour se soustraire, même ponctuellement, aux sollicitations nombreuses, leur offrant plus de confort au travail ; et pour les patients, si l’on arrive à consolider son usage, puisque différents services s’en sont déjà saisis, et à l’intégrer plus largement dans des projets de soins transdisciplinaires, pour plus de soulagement, de relaxation, de quiétude ; accompagné au départ, le patient pourrait ensuite y retourner seul, même après son hospitalisation. L’espace de ressourcement est bien un espace calme, serein, tranquille, poétique, tout en rondeurs. Un asile protecteur. Uu lieu très hospitalier. »

Philippe CZAPLA

Infirmer en psychiatrie au CHU de Toulouse, master de sciences de l’éducation